La vie de travailleurs agricoles vous intrigue?

Voici le portrait de quatre travailleurs  du secteur, profitez-en pour en connaitre davantage sur les métiers agricoles.

Jhon Luna
Ouvrier en production laitière
de la brigade de l’emploi agricole de la région de Saint-Hyacinthe

Jhon est arrivé de la Colombie en 2006 où il vivait sur une ferme laitière. Après avoir vécu à Joliette et à Montréal, il est venu étudier et a obtenu son DEP en production laitière à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe en 2008. Il travaille présentement à temps plein à la Ferme Alain Brasseur de Saint-Pie. C’est le Centre d’emploi agricole qui l’a référé pour l’emploi. Il aspire à reprendre les études en agronomie d’ici 4 ou 5 ans. Avant de déménager à Saint-Hyacinthe, il a profité des services d’Agrijob pour  travailler occasionnellement en agriculture.

Mélanie Paiement Parenteau
Ouvrière en production porcine
de la brigade de l’emploiagricole  de la région du Saguenay-Lac-St-Jean

Mélanie est une mordue d’agriculture. Pourtant, elle en savait très peu sur le secteur avant de commencer son premier emploi en production laitière. « Je ne connaissais rien de l’agriculture, j’arrivais de la ville et ça m’intéressait d’apprendre le métier. Mon premier employeur m’a appris, alors que je partais de zéro! » dit-elle. Cette expérience de travail l’a amenée à s’inscrire en production laitière pout obtenir son DEP au Centre de formation professionnelle d’Alma. Les horaires de la production porcine étant toutefois plus faciles pour elle de concilier travail-famille. Mélanie s’est finalement dirigée vers ce type de production où on lui a offert une belle opportunité d’emploi. C’est le Centre d’emploi agricole qui l’a référée à la Ferme Victorien Fortin et fils, située à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, où elle exerce maintenant le métier d’ouvrière en production porcine. Le sentiment du travail accompli, la flexibilité des horaires de travail et la confiance que lui accorde son employeur lorsqu’il doit s’absenter sont tous des facteurs qui la motivent à travailler en production agricole.

Marie-Claude Fiset
Assistante-gérante en production laitière
de la brigade de l’emploi agricole de la région du Centre-du-Québec

Marie-Claude a eu la piqûre de l’agriculture toute petite lorsque ses parents se sont établis sur la terre de son grand-père. C’est le contact journalier avec les animaux qui la mené à entreprendre le programme Technologies des productions animales à l’ITA de La Pocatière. Marie- Claude travaille à la Ferme Aston de Saint-Léonard d’Aston. Elle a débuté au sein de cette entreprise à titre de stagiaire. Elle occupe maintenant le poste d’assistante-gérante. Elle voit à l’ensemble des tâches reliées à la régie et à la gestion d’un troupeau laitier; le troupeau compte plus de 600 têtes. Marie-Claude n’a pas que trouvé un emploi sur la Ferme Aston, elle y a aussi rencontré son conjoint, le fils du propriétaire. Ils sont maintenant établis sur la ferme avec leurs trois enfants. Leur projet d’avenir : prendre la relève de la ferme.

Louis-Éric Trépanier
Gérant de ferme en grandes cultures de la brigade
de l’emploi agricole de la région de Québec

Né sur une ferme bovine, Louis-Éric œuvre dans ce domaine depuis toujours. Relève de la ferme familiale, Louis-Éric a complété un baccalauréat en agroéconomie à l’Université Laval à Québec. Le volet « économique » de sa formation lui a, notamment, appris à réfléchir différemment et à voir l’agriculture sous un nouvel œil.  Présentement, Louis-Éric travaille sur la ferme familiale où il accomplit différentes tâches; il voit autant à la gestion des ressources humaines de l’entreprise qu’ à l’entretien de la machinerie. Mais, ce qu’il apprécie le plus, ce sont les travaux aux champs (semis, récolte, arrosage). Ses aspirations : devenir propriétaire et diriger l’ensemble des opérations de la ferme, tout en s’impliquant dans la commercialisation des grains.