4 juillet 2007 Édition Vol. 10 No 2.
Nouvelles

4 juillet 2007
Assemblée générale annuelle d'AGRIcarrières

AGRIcarrières tenait le 29 mai sa dixième assemblée générale annuelle. C’est avec un grand plaisir que Martine Mercier, la présidente, a présenté le bilan des activités devant les 42 membres de la corporation représentant
l’ensemble des fédérations régionales et des différents groupes spécialisés affiliés à l’Union des producteurs agricoles et en présence de représentantes des partenaires gouvernementaux de l’éducation et de l’agriculture.

Consulter la nouvelle

La formation continue, au service de l'agriculture, depuis plus de 25 ans!

Il y a plus de 25 ans maintenant qu’étaient mis en place le Plan de soutien en formation agricole (PSFA) et les collectifs régionaux de formation agricole dans le but de supporter l’organisation d’activités de formation continue en régions. Le plan provincial est parrainé par le MAPAQ, le MELS et Emploi-Québec en collaboration avec l’UPA et AGRIcarrières.

Consulter la nouvelle

Une norme professionnelle en production porcine

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, vient tout juste de confirmer à AGRIcarrières l’acceptation de la norme professionnelle relative au métier d’ouvrier ou d’ouvrière agricole en production porcine. Ainsi, il donne suite à la recommandation de la Commission des partenaires du marché du travail de verser cette norme professionnelle au Registre des compétences, le dispositif de reconnaissance des compétences propre au marché du travail.

Consulter la nouvelle

Lancement du Réseau Stabili-Travail

Le 20 juin dernier, se tenait à Saint-Hyacinthe le lancement d’un partenariat novateur réunissant l’UPA de Saint-Hyacinthe, l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield ainsi qu’HortiCompétences (comité sectoriel de main-d’oeuvre en horticulture ornementale-commercialisation et services). Cette initiative, intitulée Réseau Stabili-Travail, propose une solution pour contrer l’instabilité des emplois saisonniers que l’on retrouve en bon nombre en agriculture et dans les services qui y sont associés comme ceux couverts par HortiCompétences.                        

 

Consulter la nouvelle

Les comités sectoriels de main-d'oeuvre du secteur bioalimentaire s'unissent pour promouvoir leurs professions!

Dans le cadre de l’approche orientante dans les écoles secondaires, AGRIcarrières, le CSMO de la transformation alimentaire, le CSMO des pêches maritimes, le CSMO du commerce de l’alimentation, en collaboration avec le MAPAQ et la faculté des Sciences, de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Université Laval, ont mandaté la Société de formation à distance pour développer un projet commun visant à susciter l’intérêt des jeunes pour les professions reliés au secteur bioalimentaire.

Consulter la nouvelle

Des droits à cultiver!

Afin de tenir informés les travailleurs et les employeurs agricoles de leurs droits et obligations, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse rend disponible un dépliant d’information.

Consulter la nouvelle

Message de la présidente

Une année bien remplie pour AGRIcarrières!

 C’est avec enthousiasme que j’ai présenté le 29 mai dernier le rapport annuel d’AGRIcarrières à nos membres. Au fil des ans, nous avons travaillé très fort pour faire de notre Comité sectoriel de main-d’œuvre une institution grandement respectée et incontournable quand il s’agit de ressources humaines en agriculture.

Cette dernière année, nous avons approfondi de nouveaux dossiers, notamment celui concernant le recrutement de travailleurs étrangers et celui ayant trait au recours à la sous-traitance pour le travail agricole. Nous abordons nos travaux d’analyse en gardant toujours en tête notre principale préoccupation, celle de bien conseiller les producteurs et productrices sur les meilleures façons de faire en matière de gestion des ressources humaines.

Nous avons poursuivi le développement des outils pour le développement et la reconnaissance des compétences en milieu de travail. C’est un travail de longue haleine, car il implique plusieurs acteurs et le suivi d’une méthodologie complexe et rigoureuse. Mais, à la fin de la prochaine année, nous devrions être équipés de stratégies d’apprentissage en milieu de travail dans les domaines de production qui sont particulièrement en demande importante d’ouvriers qualifiés, notamment les productions laitière, porcine et serricole.

Le développement des entreprises agricoles devra s’appuyer sur des ressources humaines bien formées, compétentes et en quantité suffisante. Elles devront pouvoir s’adapter rapidement aux nouveautés et avoir les moyens de le faire. C’est en approfondissant cette réflexion que nous avons présenté un mémoire à la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois.

Depuis sa fondation, en 1995, le Comité sectoriel de main-d’oeuvre de la production agricole a pu grandir grâce au soutien et à l’engagement des personnes qui croient que cet effort collectif profitera à l’ensemble des producteurs et productrices agricoles et à leur main-d’oeuvre.

Vous serez en mesure de constater, à la lecture de notre rapport d’activités, que nous continuons à aller de l’avant et c’est grâce au soutien solide du conseil d’administration, de la Commission des partenaires du marché du travail et de l’UPA que nous pouvons rencontrer nos objectifs et je les en remercie sincèrement.

Je remercie aussi nos partenaires ministériels de l’éducation et de l’agriculture pour leur intérêt et leur collaboration à nos travaux et je suis particulièrement reconnaissante à l’endroit de nos employés qui ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre les meilleurs résultats. 

Martine Mercier
présidente
Le bulletin Flashes, formation et main-d’oeuvre est publié
par AGRIcarrières, le Comité sectoriel de main-d’oeuvre de
la production agricole grâce à la contribution financière
d’Emploi-Québec.
© 2007 AGRIcarrières. Désabonnement