19 juin 2008 Édition Vol. 11 No 1.
Nouvelles

18 juin 2008
Lancement de la norme professionnelle et des outils d'apprentissage pour le métier d'ouvrier en production porcine

AGRIcarrières, à l’invitation de la Commission des Partenaires du Marché du Travail, procédait, le 22 mai dernier, au lancement de la norme professionnelle et des outils d’apprentissage pour le métier d’ouvrier en production porcine auprès des agents du réseau d’Emploi-Québec. 

Consulter la nouvelle

Le salaire minimum augmente de 0,50$ l'heure!

Depuis le 1er mai dernier, le salaire minimum est passé de 8,00$ à 8,50$ l’heure, il s’agit de la plus importante hausse du salaire minimum depuis 1975. Cette augmentation touche  plus de 254 000 québécois qui gagnent à ce jour entre 8,00$ et 8,50$ l’heure. Par exemple, une personne qui travaille 40 heures par semaine au salaire minimum verra son revenu annuel augmenter d’environ 1000$, une majoration de 6,25%.

Consulter la nouvelle

L'UPA présente un Mémoire au Comité permanent de la Citoyenneté et de l'Immigration de la Chambre des communes

En avril dernier, la directrice générale d’AGRIcarrières accompagnait le premier vice-président de l’UPA, M. Pierre Lemieux, afin de présenter aux membres du Comité permanent de la Chambre des Communes, les commentaires et suggestions du secteur agricole relativement aux programmes des travailleurs étrangers temporaires. À travers ce mémoire, l’UPA a démontré que les CEA, déjà présents en régions et déjà en relation avec les entreprises, sont bien positionnés pour s’impliquer davantage dans les programmes de travailleurs agricoles saisonniers.

Cliquez ici pour accéder au mémoire de l’UPA « Pour mieux intégrer les travailleurs agricoles étrangers temporaires ».

Programme Objectif Carrière en agriculture


Ressources humaines et Développement Social Canada et le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA) rendent disponible aux entreprises agricoles canadiennes, le programme Objectif Carrière en Agriculture. Ce programme permet aux employeurs de recevoir une subvention salariale pour embaucher un jeune employé pour une période de 4 à 10 mois.  Les stagiaires éligibles doivent être diplômés d’une institution postsecondaire en agriculture.

Consulter la nouvelle

Du nouveau dans la reconnaissance des compétences de la main-d'oeuvre

Dans le but de se conformer aux nouvelles dispositions de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre, AGRIcarrières s’est joint aux comités sectoriels de main-d’œuvre du commerce de l’alimentation, de l’aménagement forestier, à Horticompétences et à pêches maritimes afin d’élaborer un processus d’évaluation et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre.

Consulter la nouvelle

Formation sur la salubrité des aliments dans les entreprises horticoles

AGRIcarrières a obtenu de la Commission des Partenaires du Marché du Travail une aide financière afin d’élaborer un plan de formation sur la salubrité des aliments à la ferme destiné à la main-d’œuvre des entreprises horticoles du Québec.

Cette formation développée à la demande du Conseil québécois de l’horticulture (CQH) vse à aider les entreprises horticoles à implanter le Programme de salubrité des aliments à la ferme. Le programme a été élaboré par le Conseil canadien de l’horticulture  auquel est associé le CQH.

Cette formation sera offerte par le biais des Collectifs régionaux de formation agricole à partir de l’automne 2008.

Un DVD promotionnel spécifique pour les métiers agricoles de la région de la Côte-du-Sud

Le CEA de la Côte-du-Sud en collaboration avec la télévision communautaire du Kamouraska a réalisé en un DVD portant sur les métiers d’ouvrier agricole en production laitière, porcine et horticole/maraîchère.

Consulter la nouvelle

Activités

Une neuvième tournée pour les Comités sectoriels de main-d'oeuvre (CSMO)

Les 13 et 14 mai dernier, AGRIcarrières participait à la neuvième tournée organisée par le Réseau des gestionnaires des CSMO. Cette tournée de deux jours a permis de rencontrer des agents d’Emploi-Québec et des conseillers en orientation scolaire de la région de Québec et de la région de Chaudière-Appalaches. Ce sont plus de 20 comités sectoriels qui se sont déplacés pour échanger et offrir de l’information sur leur secteur respectif. Pour chacune de ces deux journées, AGRIcarrières s’est adjoint un représentant du CEA de la région afin de permettre un contact plus étroit avec le personnel d’Emploi-Québec notamment.

À mettre à votre agenda

C’est le 11 mars 2009, qu’aura lieu le prochain colloque d’AGRIcarrières. N’oubliez pas de le noter à votre agenda. Nous vous informerons plus amplement sur le thème et le contenu de cette journée dans les prochains bulletins d’information.

 

2007-2008: une année bien remplie pour Agricarrières 

 C’est le 27 mai dernier qu’avait lieu la 12e assemblée générale annuelle d’AGRIcarrières. Nous vous présentons dans ce bulletin, le message du président, transmis aux membres lors de la présentation du rapport annuel  2007-2008.

L’année 2007-2008 a été particulièrement importante pour AGRIcarrières, marquée par la mise en place d’une nouvelle activité pour mettre à l’honneur les bonnes idées touchant la gestion des ressources humaines en agriculture.  En effet, le concours « Ma ferme, mon monde » a décerné ses  prix à quatre gagnants choisis parmi les seize candidatures provenant d’entreprises agricoles de différentes régions du Québec.  Pour une première année, nous sommes très contents des résultats.  Je tiens à cet égard à souligner la contribution de la présidente sortante d’AGRIcarrières, Martine Mercier, à la mise en œuvre de cet évènement.  Les  bonnes pratiques en gestion des ressources humaines constituent un enjeu clé pour l’avenir du secteur et  nous sommes convaincus qu’un tel concours stimulera l’intérêt des producteurs et des productrices  à cet aspect stratégique de la gestion de leur entreprise.

De même, dans le contexte du manque de main-d’œuvre et de la nécessité pour plusieurs entreprises de faire appel aux travailleurs étrangers temporaires, nous avons donné suite à notre analyse d’opportunités et de positionnement dans ce dossier. Nous avons profité de plusieurs occasions officielles pour faire connaître aux intervenants ministériels concernés,  les défis que présentent l’embauche et l’intégration de travailleurs étrangers temporaires dans les entreprises agricoles  et dans les communautés rurales, en terme  d’accueil et d’encadrement. Nous comptons dans la prochaine année poursuivre cette réflexion et proposer à l’ensemble des organismes intéressés  de nouvelles orientations  pour soutenir le recrutement et le développement de cette main-d’œuvre.

Par ailleurs, nous avons conclu plusieurs ententes et poursuivi notre travail d’élaboration de normes professionnelles et de stratégies d’apprentissage en milieu de travail afin de qualifier et de reconnaître les compétences des travailleurs dans plusieurs métiers de l’agriculture.  Nous sommes à la veille de lancer l’opération d’implantation de la norme professionnelle pour le métier d’ouvrier en production porcine; ce que nous  espérons maintenant,  c’est que les entreprises,  ayant  enfin en main de bons outils pour développer leur main-d’œuvre en milieu de travail,  répondront à notre invitation et conviendront avec leurs employés et les bureaux d’Emploi Québec en région, des ententes d’apprentissage en grand nombre.

Une nouveauté toutefois cette année,  c’est qu’en vertu de la Loi sur les compétences, les travailleurs  qui ont de l’expérience dans les métiers visés,  pourraient se voir reconnaître leurs compétences s’ils le désirent, même s’ils ne sont pas en  emploi.  C’est une avenue totalement innovatrice que vient d’ouvrir  les décideurs gouvernementaux et nous comptons aborder ce nouveau  défi, même s’il n’est pas simple, avec enthousiasme et détermination compte tenu des enjeux du secteur en matière de recherche de travailleurs qualifiés.

Il ne me reste donc plus qu’à remercier tous les membres du Conseil d’administration ainsi que nos partenaires régionaux et sectoriels  pour leur appui dans la réalisation des projets d’AGRIcarrières. Je remercie aussi le personnel d’AGRIcarrières  qui a mis, à plus d’une occasion, les bouchées doubles pour réaliser les mandats qui leur étaient confiés.

 

Pierre Lemieux
Président

Cliquez ici pour accéder au rapport annuel 2007-2008

Le bulletin Flashes, formation et main-d’oeuvre est publié
par AGRIcarrières, le Comité sectoriel de main-d’oeuvre de
la production agricole grâce à la contribution financière
d’Emploi-Québec.
© 2007 AGRIcarrières. Désabonnement