Production animale
Métiers

Les métiers retrouvés dans ce sous-secteur sont les suivants :

  1. Producteur de chevaux
  2. Ouvrier agricole en production chevaline
  3. Préposé aux récoltes en production chevaline

Chevaline

L’élevage de chevaux au Québec se divise en quatre grandes catégories :

  • Chevaux de selle
  • Chevaux de trait
  • Chevaux de course
  • Chevaux de boucherie

L’élevage de chevaux de selle représente la majeure partie du cheptel québécois avec plus de 55% des bêtes.

En 1993, les activités chevalines ont généré des revenus de près de 43 millions de dollars. Les exportations chevalines provinciales représentaient à elles seules, en 1997, près de 14 millions de dollars.

En 1999, on dénombrait 3 650 exportations chevalines au Québec.Ces exploitations totalisent un cheptel de plus de 17 000 bêtes.

En 1996, on comptait 1 138 emplois en production chevaline dont 780 étaient occupés par la main-d’œuvre familiale. 358 emplois étaient offerts à des travailleurs embauchés à 71% sur une base saisonnière et 29% sur une base permanente.

Le Québec possède une grande diversité d’activités liées à l’industrie chevaline et ses chevaux sont réputés être de bonne génétique.

De nouveaux créneaux de commercialisation de la viande chevaline sont en développement. Enfin, un potentiel commercial intéressant est à développer dans l’exportation de chevaux de bonne qualité génétique.