Production animale
Métiers

Les métiers retrouvés dans ce sous-secteur sont les suivants :

  1. Producteur caprin
  2. Ouvrier agricole en production caprine

Caprine | chèvres

La production caprine est l’élevage de la chèvre pour le lait, la viande, et la fibre mohair (chèvres angoras). Le lait de chèvre est en majeure partie destiné à la transformation. Cette transformation peut se faire à la ferme ou dans des usines de transformation laitière. La viande de chèvre est principalement appréciée des populations d’origine méditerranéenne. La laine, quant à elle, est destinée à la transformation, à la fabrication artisanale. Enfin, les producteurs caprins peuvent effectuer la vente d’animaux reproducteurs.

En 1997, le sous-secteur caprin a produit près de deux millions et demi de litres de lait pour des ventes d’une valeur d’environ deux millions de dollars. L’ensemble des productions du sous-secteur caprin a une valeur de 2 800 000 $ réparties ainsi :

  • Lait : 2 000 000 $
  • Viande : 400 000 $
  • Mohair : 300 000 $
  • Vente d’animaux reproducteurs : 100 000 $

En 1998, le nombre d’exploitations caprines au Québec était d’environ 90, soit 65 exploitations en production de lait, 4 exploitations en production de viande et 21 exploitations en production de fibre mohair. La production caprine est souvent exercée à temps partiel et les producteurs qui s’y consacrent à temps plein sont nombreux. En 1996, le sous-secteur comptait 222 emplois dont 180 réservés à la main-d’œuvre familiale. 42 emplois étaient disponibles de façon permanente (60%) et de façon saisonnière (40%). On note qu’avec 40% de la main-d’œuvre, les femmes sont très présentes dans la production caprine.

Le lait de chèvre a une bonne réputation au Québec et les fromages et yogourts de chèvre suscitent de plus en plus d’intérêt. Les usines prévoient une croissance de l’approvisionnement en lait de chèvre de l’ordre de 20% au cours des prochaines années. Ils prévoient également une augmentation de six millions de litres de lait de chèvre sur le marché. La demande pour la viande de chèvre est grande de la part des communautés ethniques, mais la production actuelle ne comble que 50% de cette demande.